• Voici le texte et la vidéo concernant ma web conférence sur la pratique de l'EFT sur les peurs.

    Présentation de la web conférence

     

    Bonsoir et bienvenue à cette web conférence consacrée aux peurs et plus particulièrement à la possibilité qu’offre la méthode EFT pour dominer ses peurs… OUI j’ai bien dit dominer et non pas gérer… Nous verrons cela plus en détail.

    Je suis Patrick Lelu, Praticien de santé, formateur et conférencier, je vous invite à bien vous installer, éteindre votre téléphone portable afin d’être totalement disponible.

     

    Comment va se dérouler la soirée ?

    • Nous allons, pour commencer, comprendre ce qu’est une peur
    • Comment  apparaît la peur
    • Pourquoi est-il difficile voir impossible SEMBLE-T -IL d’y échapper
    • SEMBLE -T - IL, car nous verrons comment se libérer d’une peur avec l’EFT
    • Et pour terminer nous effectuerons un protocole EFT pour mieux comprendre cette Méthode

     

    Qu’est-ce que la peur ?

    La peur est une émotion, elle fait partie des 7 ou 8 émotions de base que chacun de nous véhiculons.

    C’est donc une émotion vitale pour notre survie… Eh oui sans peur nous ne vivrions pas longtemps.

    En effet la peur  génère un stress vital, et je rappelle que le stress est lui-même un syndrome général d’adaptation.

    Imaginons un instant ne pas posséder cette émotion, et je vais reprendre mon exemple que vous connaissez déjà si vous avez suivi mes autres conférences ou lu mes articles, je veux parler de la personne qui traverse tranquillement la rue, et tenez ce soir je vais rajouter que cette personne traverse la rue en parlant dans son téléphone portable, et survient un gros camion qui klaxonne ! C’est la peur pour ne pas dire la frayeur immédiate qui envahit cette personne. Et cette grosse peur va immédiatement lui permettre de se mettre sur le trottoir en accélérant le pas… Donc c’est bien grâce à cette peur qu’elle doit la vie sauve.

    Que sait-il passé chez cette personne ?

    La peur a été soudaine, la personne n’a pas eu le temps d’analyser le danger, mais elle a pu se sauver.

    Pourquoi, parce qu’elle n’a pas eu le temps d’analyser ce qui se produisait, et son cerveau s’est de suite mis en mode ‘’survie’’. Tout se passe dans la partie limbique du cerveau, ou l’amygdale, une petite structure filtre l’information. Si elle détecte un danger, ou si elle détermine une situation comme étant dangereuse, ce qui est encore différent et nous y reviendrons plus tard, l’information n’ira pas dans la zone frontale du cerveau, celle qui analyse, qui planifie,  mais en fait l’amygdale  va déclencher le plan ‘’orsec’’ avec l’activation du système sympathique qui va augmenter les fonctions biologiques, accélérer le rythme cardiaque, élever les taux d’hormones du stress, cortisol, adrénaline etc.

    Maintenant, reprenons cette histoire de la même personne qui traverse la rue en téléphonant, donc l’esprit totalement concentré sur la discussion téléphonique, et cette fois imaginons que l’information n’est pas filtrée par l’amygdale et qu’elle parvient au lobe frontal. Cela signifie que la personne va réfléchir, analyser, pour prendre la bonne décision et s’écarter au plus vite… Mais vous l’avez compris, dans ce cas il ya des chances pour qu’elle ne puisse rien analyser du tout… Et l’accident est inéluctable….

    En résumé la peur est nécessaire lorsqu’elle est ponctuelle, lorsqu’elle déclenche une alarme qui nous met sur nos gardes.

    Par contre lorsque cette alarme se déclenche intempestivement, cela peut devenir problématique, difficile à vivre, aboutir à l’épuisement voir la maladie.

    Comment l’alarme peut-elle se déclencher de la sorte ?

    Prenons le cas de la peur de l’inconnu. Cela vous parle ?

    Imaginons une personne trainant une peur permanente à l’idée de passer un examen. Cette peur peut être véhiculée par plusieurs aspects, ceci est important, nous le verrons lorsque nous aborderons l’EFT.

    Dans ce type de peur, la personne se retrouve dans la situation déterminée par l’amygdale comme étant dangereuse, comme je le disais précédemment. Un danger qui n’existe pas, puisque cela concerne une situation future.

    Que se passe-t-il donc ?

    Tout simplement l’amygdale a filtrée cette situation future, à travers la pensée que la personne émet, et le filtre ne peut se faire dans ce cas qu’à travers quelque chose qui est déjà intégré. En fait tous les éléments vécus, les traumatismes, les difficultés rencontrées dans le passé sont stockés dans cette partie limbique, une sorte de ‘’disque dur’’, dans laquelle l’amygdale détermine si l’information peut monter jusqu’à l’aire de l’analyse, ou déclencher encore une fois le plan de sauvetage… Par contre toute l’énergie développée, est cette fois de l’énergie perdue, car le danger n’existe pas… Et si la personne avait la possibilité de raisonner, elle pourrait dans ce cas évacuer la peur… Et c’est la même chose qui se répète lorsque l’on souhaite  sortir d’une habitude, dépendance au tabac, aux aliments…En fait nous bâtissons des comportements en fonction de notre vécu, et si un jour pour une raison précise, face à une grosse frayeur, nous avons trouver le moyen de compenser, de surmonter cette frayeur en fumant par exemple, et bien vous comprenez que si aujourd’hui vous décidez d’arrêter la cigarette, cela est compliqué tant que votre partie limbique détermine un danger dans votre vie en comparant ce que vous vivez maintenant avec une situation passée. Vous ne pouvez pas raisonner et vous allumez une cigarette !

    Dans le cas de la personne devant passer un examen, le cerveau va déceler un danger à partir de situations passées, lors d’examens où cela s’est mal passé à différents niveaux, peut-être des situations d’échecs à des examens…

    Donc maintenant vous comprenez mieux pourquoi il est difficile de sortir d’émotions de peurs, à causes d’informations emmagasinées, interprétées à tort.

    Mais il y a un second impact très important, c’est celui concernant la perturbation du système énergétique corporel.

    Cela signifie qu’au moment ou une situation à été vécue douloureusement dans le passé, une sorte de ‘‘court circuit’’ s’est créé dans notre système énergétique, le flux d’un méridien a été impacté et ce ‘’court circuit’’ recommence à chaque fois que nous revivons une situation qui est interprétée comme dangereuse. Nos 5 sens sont en liaison directe avec le système énergétique corporel.

    Imaginons une personne qui s’est faite attaquer par une personne chauve, barbue et qui portait des lunettes.  Cette attaque a eu lieu il y a 20 ans, et maintenant c’est oublié… Oublié ! sauf quand cette personne croise une personne chauve, barbue portant des lunettes, elle se retrouve comme il y a 20 ans, elle a une grosse peur, alors qu’elle n’est pas en danger.

    Il est temps à présent de comprendre comment la Méthode EFT, Emotional Freedom Techniques, peut nous libérer des peurs.

     

    La Méthode EFT

    Tout d’abord je vous précise que vous trouverez toutes les informations nécessaires concernant cette Méthode validée, sur mon site http://eft.equilibresante.fr. Vous y trouverez en plus un téléchargement de mon ‘’Guide EFT pour Tous’’ pour vous familiariser à cette Méthode, et ainsi assurer quotidiennement ce que j’appelle votre Hygiène Mentale.

    L’EFT est une Méthode de Psycho Energétique, c'est-à-dire faisant partie des techniques psychothérapeutiques modernes intégrant la personne dans sa globalité.

    Elle consiste à utiliser l’acupressure sur des points énergétiques précis, des points d’acupuncture tout en étant relier avec une émotion précise.

    Ces acupressions permettent de relancer l’énergie qui a été ‘’court circuitée’’ et de se libérer des émotions perturbantes comme la peur et surtout les phobies, animaux, ascenseur, avion…

    Il s’agit donc ici de se libérer des racines liées aux peurs. Comme annoncé au début où je parlais de dominer et non seulement gérer. Car gérer signifie que l’effet produit sur une émotion est ponctuel. Ors avec l’EFT la libération est permanente.

    Il est fondamental de pratiquer l’EFT en déterminant les différents aspects de l’émotion perturbante, par exemple dans l’exemple de la peur de passer un examen, déterminer ce qui fait remonter cette peur, cela peut être la peur de l’examinateur qui risque d’être dur, la peur de s’exprimer à l’oral, la peur de perdre ses moyens ect. Le but étant de pratiquer l’EFT sur tous ces aspects.

    Ensuite Il faut pratiquer l’EFT sur les évènements passés, voir l’évènement  principal à la base des peurs actuelles.

    Naturellement l’aide d’un Praticien peut être d’un bon secours, pour rechercher tous les aspects et évènements. Mais l’un des avantages de l’EFT réside dans la pratique en toute autonomie. Il faut juste l’essayer ou alors garder ses peurs.

    Voilà ce dont je souhaitais vous parler, et pour terminer je vous propose une courte séance en EFT sur la peur.

    LEFT sur les Peurs

     

    Protocole EFT et peur

    Concentrez-vous sur une peur actuelle. Fermez les yeux et laissez monter cette peur.

    A présent notez l’intensité de ce que vous ressentez comme peur entre 0 et 10.

    A présent nous allons intervenir sur les blocages inconscients en répétant une phrase 3 fois.

    Vous avez tous déterminé votre peur, personnelle à chacun de vous, et vous nommerez cette peur lorsque je nommerai le mot peur.

     

    C’est parti

    « Même si actuellement j’ai cette peur de (nommer la peur), je m’aime et m’accepte totalement

    Répétez 3 fois la phrase d’amorce

    Puis tapotez sur chaque point en répétant « cette peur de… »

    CS : J’ai cette peur de….

    CO : Cette peur de ……depuis…..

    SO : Cette peur de …. Revient à chaque fois que….

    SN : Je n’arrive pas à me libérer de cette peur de…..

    SM : Je n’arrive pas à contrôler cette peur de….

    Cl : Cette peur de… est présente en moi actuellement

    SS : Je n’arrive pas à surmonter cette peur de…

    SB : Cette peur de….est présente en moi

    Respirez profondément

     

    CS : Cette peur de…. Est présente en moi à chaque fois que…..

    CO : Je vis avec cette peur depuis….

    SO : Et je ne sais pas comment l’éliminer de ma vie

    SN : Cette peur m’handicape

    SM : Cette peur m’empêche de…

    Cl : J’ai peur de conserver cette peur

    SS : Cette peur de….Est vraiment présente

    SB : C’est une peur qui me limite dans la vie

    Respirez profondément

     

    CS : Cette peur ne m’apporte rien de bon

    CO : Je doute de vivre sereinement libérer de cette peur un jour

    SO : Cette peur est tellement présente en moi

    SN : Je vibre cette peur

    SM : Elle me colle à la peau

    Cl : Cette peur de…

    SS : Cette peur

    SB : Cette peur

    Respirez profondément

    Buvez un verre d'eau

     

    Voilà, vous pouvez continuer seul par la suite en intégrant des aspects et des évènements qui peuvent vous venir à l’esprit.

    Pour chaque aspect et évènement vous refaites la phrase d’amorce.

    Vous pouvez également faire l’EFT sur votre ressenti corporel.

    Mais au fait qu’elle est l’intensité concernant votre peur ?

    Vous pouvez commenter ci-dessous ce qui se passe et indiquer vos intensités!

    Je rappelle enfin que je consulte par Skype, et j’anime des formations sur toute la France.

    Merci de m’avoir suivi, à bientôt, bye bye.

    LEFT sur les Peurs

     >>>Chers lecteurs, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous invite à le partager et à me laisser un commentaire ci-dessous. Quelques mots suffisent<<<

    LEFT sur les Peurs


    votre commentaire
  • Combien de personnes aimeraient vivre une vie plus douce, plus sereine? Combien de personnes aimeraient ne plus avoir à vivre des moments angoissants, des peurs incontrôlées voir des phobies?

    Détaillons dans cet article les moyens pour retrouver une sérénité et vivre la vie que l'on désire!

    Gérer le stress ou libérer les émotions perturbantes?

    Le stress

    Le stress est vital pour notre survie, il permet notre adaptation face à des dangers menaçant nos divers besoins, dont la sécurité, la santé, la reconnaissance...

    Face à un réel danger immédiat un protocole de survie se met automatiquement en action.

    Différentes situations dans la vie personnelle et professionnelle peuvent ainsi être perçues comme étant des dangers. 

    Cette perception du danger diffère d'une personne à une autre en fonction de son éducation, de ses expériences. Les 5 sens sont en liens avec ces perceptions, ainsi la vue d'une souris, ou la pensée de la présence de la souris provoquera un grand stress chez l'un et une indifférence chez l'autre.

    Physiologie du stress

    Le stress est tout d’abord un état et non une maladie, il représente tous les déséquilibres environnementaux venant troubler l’homéostasie de l’organisme. Ces troubles mettent en place des réactions dans le corps et l’esprit pour permettre le combat ou la fuite face au danger. C’est ce que l’on nomme la phase d’alarme avec la production d’hormones, adrénaline et noradrénaline. Dans cette phase le cœur s’accélère, les muscles se contractent, l’esprit est vif, nos forces sont telles que nous pouvons être amenés à faire des choses incroyables. 

    Cette première phase du stress est bénéfique. Imaginons-nous entrain de traverser la rue, totalement déconcentré et nous sursautons au bruit du klaxon d’un gros camion qui fonce sur nous. Ce stress nous sauve la vie, immédiatement, en quelques fractions de secondes, on trouve la force de sauter sur le trottoir. Dès que le camion est passé, nous retrouvons le calme intérieur et continuons tranquillement notre chemin. Notre organisme s’est adapté à la situation.

    Peur

    Cette phase dite d’alarme ne dépasse pas une heure. Alors pourquoi avons-nous été aussi rapides à l’action? Tout simplement parce que l’information n’est pas parvenue à notre cortex préfrontal, cette partie du cerveau qui raisonne et établie les plans d’actions. Heureusement! car si nous avions dû analyser la situation et réfléchir aux actions à mettre en place, la réflexion aurait été de courte durée, le camion aurait été plus rapide!

    En phase d’alarme, l’information est traitée dans la partie limbique du cerveau, une sorte de douane qui fait passer ou non l’information à l’étage supérieur. Si cette partie du cerveau, c’est notamment l’amygdale qui contrôle, détecte un danger, elle envoie le message à l’hypothalamus qui met immédiatement en oeuvre le plan de défense.

    Conséquences du stress

    La problématique du stress se fait jour dès que les stimuli dépassent 1 heure, l’organisme passe dans une nouvelle phase, dite de résistance qui peut quant à elle durer 1 mois. Le système de défense est donc maintenu en vigilance, les hormones du stress, adrénaline, noradrénaline, cortisol continuent à inonder l’organisme, en provoquant acidité, inflammation etc. Le stress devient chronique.

    Passé 1 mois, nous passons dans une troisième phase, l’épuisement. La chronicité du stress entraîne des troubles divers et variés, voir le burn-out.

    La phase suivante est celle des très gros troubles, juste avant la mort!

    Ce stress, que Hans Selye traduit comme étant un syndrome général d’adaptation est un héritage de l’ère préhistorique, où ces mécanismes du stress permettaient aux hommes d’échapper aux prédateurs. De nos jours notre organisme fonctionne toujours avec ces mécanismes, et ce que l’on ressent comme étant une agression face à une autre personne, en présence d'une souris, voir même à la pensée de sa présence, est perçue de la même façon par notre corps qu’une attaque par une bête féroce. Dans ce cas ces décharges hormonales, au lieu de nous donner la force de fuir ou combattre, déclenchent des dysfonctionnements de tous genres, anxiété, dépression, hypertension, maux de tête, insomnie voir même des symptômes d’asthme, syndrome du côlon irritable et autres  problèmes cardio vasculaires.

    Nous comprenons donc que le stress est un état qui échappe au contrôle de la pensée de chacun, et en connaissant son mécanisme il est plus aisé de le contenir.

    Contenir, signifie ici se servir du stress comme sauvegarde vitale en mode d’alarme, et tout faire pour éviter le passage en phases supérieures. Se faire un allié du stress est donc possible!

    Ne pas attendre que le stress dépasse les limites, celles où l’équilibre des neurotransmetteurs est compromis, empêchant de raisonner, de penser avec clarté et de mettre des intentions pour atteindre un objectif. Le stress chronique entraîne la mort de cellules nerveuses et le rétrécissement des zones d’apprentissage, de l’hippocampe, avec perte de mémoire, alors que l’amygdale grossit, ce qui nous rend encore plus anxieux.

    Les émotions

    Nous sommes des êtres émotionnels, et à ce titre nous sommes soumis à différentes émotions de base, 7 selon Paul Ekman, la joie, la tristesse, la peur, la colère, le dégoût, la surprise et le mépris et 8 selon Robert Plutchik,  la joie, la peur, le dégoût, la colère, la tristesse, la surprise, la confiance et l'anticipation.

    La coordination de ces émotions primaires donnent naissance à des émotions secondaires, exemple, joie + confiance = amour, joie + peur = culpabilité...

    Nos émotions sont reliées à notre éducation et à nos différentes expériences.

    La seule pensée, une image ou un son, réveillant un douloureux souvenir affectent le système énergétique corporel, activant du même coup l'émotion perturbante, (négative).

     

    Gérer le stress ou libérer les émotions perturbantes?

    Conclusion

    Il est donc impossible de se libérer du stress, car celui-ci est vital, comme nous venons de le voir, mais nous pouvons le gérer en mettant en place des règles de vie, aussi bien dans la vie personnelle que la vie professionnelle en pratiquant des exercices physiques et respiratoires telle que la cohérence cardiaque, suivre des cours de danse, de Tai-chi-chuan, Qi gong, faire de la sophrologie, méditation, relaxation, massages psycho corporels.... Le choix d'une alimentation saine, et le repos récupérateur sont à respecter pour garantir un bon fonctionnement physiologique en période de stress.

    Nous avons également le choix et la possibilité de se libérer des causes du stress, en éliminant ces émotions perturbantes, par la pratique de Méthodes psycho énergétiques comme l'EFT.

    Pratiquer l'EFT dès qu'une pensée perturbante semble envahir l'esprit, dès qu'un inconfort physique ou émotionnel apparaît, ouvre la voie vers la liberté d'être la personne que l'on souhaite devenir.

    Chacun possède ainsi la responsabilité de sa destinée.

    J'aimerai terminer par une citation de Gandhi, résumant à elle seule l'intérêt de l'EFT :

    « Vos croyances deviennent vos pensées GÉRER LE STRESS OU SE LIBÉRER DES ÉMOTIONS PERTURBANTES?

    Vos pensées deviennent vos mots

    Vos mots deviennent vos actions

    Vos actions deviennent vos habitudes

    Vos habitudes deviennent vos valeurs

    Vos valeurs deviennent votre destine. »

     

    >>>Chers lecteurs, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous invite à le partager et à me laisser un commentaire ci-dessous. Quelques mots suffisent.<<<

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires