• La Méthode

    Se centrer par la pensée sur le problème à traiter.

    Noter son intensité entre 0 et 10 ressentie MAINTENANT.

    LA RECETTE DE BASE :

    Il s’agit de mémoriser différents ingrédients pour façonner la recette de base. Elle est composée de :

    1. La préparation
    2. La séquence
    3. La gamme des neuf actions
    4. La séquence
    • 1  La préparation

    Consiste à s’assurer que le travail à partir de la séquence sera effectué dans les meilleures conditions pour atteindre son but : La ‘’défusion’’ de l’émotion négative.

    Le système énergétique peut tout à fait connaitre une interférence, ce qui provoquerait un blocage pour la ‘’défusion’’ de l’émotion négative, annihilant tout résultat positif.

    Ce blocage est considéré comme une inversion de polarité.

    Il s’agit de « L’INVERSION PSYCHOLOGIQUE »- R. Calahan.

    Cette IP explique pourquoi certaines personnes n’arrivent pas à se défaire d’une dépendance, à perdre du poids… pourquoi certains dysfonctionnements sont chroniques… Ces personnes ne manquent pas de volonté.

    Il s’agit donc d’un auto sabotage, entretenu par notre système de croyances. Nous avons intégré dans notre passé des croyances, (pensées, paroles…), que notre subconscient a pris pour vérités, et qu’il défend face à notre volonté de changer de comportement.

              Application

    La préparation se déroule en 2 phases en simultanées :

    1. Vous répétez 3 fois une affirmation, en même temps que la phase 2.
    2. Vous frottez 1 point dit ‘’douloureux’’ (IP) sur le thorax.

               La phrase de l’affirmation

    Le but de cette phrase, est de contrer la pensée négative, en reconnaissant son problème et en affirmant son acceptation de soi.   Exemples :

    -         « Même si j’ai cette peur de prendre l’ascenseur, je m’aime et je m’accepte complètement ».

    -         « Même si j’ai cette colère contre ma sœur, je m’aime et je m’accepte complètement ».

    -         « Même si j’ai honte de mon corps, je m’aime et je m’accepte complètement ».

    -         « Même si j’ai cette appréhension avec mon patron, je m’aime et je m’accepte complètement ».

    -         « Même si j’ai ce mal de tête, je m’aime et je m’accepte complètement ».

    -          «Même si j’ai cette peur de parler en public, je m’aime et je m’accepte infiniment».

    Etc

    Il est possible de commencer son affirmation par :

    -         « Je m’aime et m’accepte totalement, même si………………….. ».

               Le point dit ‘’douloureux’’

    Il s’agit  du point de congestion neuro lymphatique situé en haut du sternum. Choisir le droit ou le gauche et frotter en énonçant son affirmation.

     - Douloureux, ne veut pas dire insupportable, le terme aide plus à mémoriser le point. De toute façon, s’il ya un obstacle à frotter ce point, on peut se reporter sur le point Karaté.

     -Le point Karaté peut être utilisé pour accompagner sa phrase d’affirmation par tapotements. Ce point correspond au tranchant de la main.

    •  La séquence

              Les tapotements 

    Il s’agit de tapoter des points aux extrémités des méridiens, pour rétablir le flux énergétique corporel, à l’origine du problème à traiter. 

    Le tapotement utilise l’index et le majeur. Ces 2 doigts augmenteront les chances de trouver les bons point Environ 7 tapotements sur chaque point suffisent.

           Les points  (Voir les positions sur les images de la page suivante "Les points EFT")

     1. DS.  Au début du sourcil, 2. CO. A l’extrémité extérieure de l’œil, sur l’os, 3. SO. Sous l’œil, sur l’os,  4. SN. Entre le nez et la lèvre supérieur, 5. ME. Entre la lèvre inférieure et le menton, 6. CL. A partir du nœud de cravate, descendre 3cm et glisser 3 cm sur la gauche ou la droite, 7. SS. Pour les hommes, 3cm sous le mamelon. Pour les femmes, sous le sein, 8. SB. 10 cm sous l’aisselle, 9.  PO. Sur le coin extérieur du pouce, début de l’ongle, 10. IN. Sur le coin de l’index, côté pouce, au début de l’ongle, 11. MA. Sur le coin du majeur, côté index, début de l’ongle, 12. AU. Sur le coin de l’auriculaire, côté annulaire,  13. PK. Le point Karaté, sur le tranchant de la main.

    Pour visionner les points, se reporter à la rubrique vidéos Les points EFT.

                La phrase de rappel

    En tapotant chaque point, une phrase va rappeler au système énergétique le problème que l’on traite.

    Cette phrase sera une partie de celle utilisée pour la préparation.

    Exemples :-        

    -        « cette peur de prendre l’ascenseur » ou « peur de l’ascenseur ».

    -        « cette colère contre ma sœur » ou « colère contre ma sœur ».

    -         « cette peur de parler en public » ou « parler en public ».

    -         « mal de tête ».

    -         « cette peur des souris ».

    -         « peur des araignées ».

    -        « besoin de grignoter ».

    • La gamme des neuf actions

    Va permettre la stimulation des 2 côtés du cerveau, le droit, créatif et le gauche, analytique.  

    Des exercices avec les yeux vont activer le cerveau, un air fredonné va stimuler le côté droit du cerveau, (créatif), et compter va activer le côté gauche, analytique).

    Cet exercice s’effectue en 10 secondes en tapotant le point de gamme. Il se situe entre la jointure de l’auriculaire et de l’annulaire, en aval du poignet, dans un creux.

    Tout en tapotant ce point :

    -         1. Fermer les yeux.

    -         2. Ouvrir les yeux.

    -         3. Regarder en bas à droite, sans bouger la tête.

    -         4. Regarder en bas à gauche.

    -         5. Rouler les yeux de droite à gauche.

    -         6. Rouler les yeux de gauche à droite.

    -         7. Fredonner un petit air

    -         8. Compter 1, 2, 3, 4, 5.

    -         9. Fredonner le petit air à nouveau.

    A noter :

            - Il est important de bien faire les étapes 7, 8 et 9 dans l’ordre, afin de bien stimuler les 2 côtés du cerveau. Lorsque les 2 parties du cerveau sont activés simultanément, nous accélérons le processus de déblocage énergétique.

    • La séquence (bis)

    Refaire le même exercice que lors de la première séquence, avec la phrase de rappel. En fait les 2 séquences prennent la gamme des neuf actions en sandwich.

    A ce stade, on va mesurer à nouveau l’intensité entre 0 et 10, telle qu’elle est ressentie MAINTENANT. Il se peut que le niveau soit descendu à 0, signifiant que le problème est résolu. Il se peut aussi que l’intensité soit descendue, mais reste au dessus de 0. Il faudra noter le degré d’intensité et faire une ou plusieurs séquences complémentaires jusqu’à 0.

    •  Les séquences complémentaires

    Pour parfaire le résultat, on va faire une nouvelle préparation, car il y a encore un léger blocage du fait de l’inversion psychologique qui réapparaît. Le subconscient qui est régi par notre système de croyances doit enregistrer que l’on va travailler sur LE RESTE DU PROBLEME. Les phrases de la préparation et de rappel seront donc ajustées.

    Exemples, affirmations de préparations :

    -         « Même si j’ai toujours ce reste de peur de prendre l’ascenseur, je m’aime et je m’accepte complètement ».

    -         « Même si j’ai toujours ce reste de colère contre ma sœur, je m’aime et je m’accepte complètement ».

    -         « Même si j’ai toujours ce reste de honte de mon corps, je m’aime et je m’accepte complètement ».

    -         « Même si j’ai toujours ce reste d’appréhension avec mon patron, je m’aime et je m’accepte        complètement ».

    -         «Même si j’ai toujours ce reste de mal de tête, je m’aime et je m’accepte complètement ».

    -         «Même si j’ai toujours ce reste de peur de parler en public, je m’aime et je m’accepte infiniment».

    Etc

    Exemples : phrases de rappel :

    -         « reste de peur de prendre l’ascenseur ».

    -         « reste de colère contre ma sœur ».

    -         « reste de peur de parler en public ».

    -         « reste de mal de tête ».

    -         « reste de peur des souris ».

    -         « reste de peur des araignées ».

    -         « reste de besoin de grignoter ».

    Ce travail complet se nomme une ronde. Après chaque ronde il convient de mesurer la nouvelle intensité ressentie MAINTENANT.

    Lorsque le niveau d’intensité est descendu à 0, cela signifie que le problème est résolu. Par exemple dans l’exemple de la peur de prendre l’ascenseur, la personne pourra se rendre directement dans un ascenseur, en toute sérénité. Il se peut malgré tout que de nouveaux inconforts réapparaissent en situation. Cela est la cause aux différents aspects en relation avec le problème, ici pour la peur de prendre l'ascenseur ilpeut y avoir la peur de se retrouver enfermé... Il faut donc prendre en compte tous les aspects du problème.

    Il est régulièrement utilisé un raccourci qui consiste à tapotter les 8 premiers points en s'arrêtant sous le bras.

    Un point complémentaire, sur le dessus de la tête, est parfois utilisé.

    •  Avertissement

    L'explication de cette Méthode n'engage aucunement son auteur, chacun étant responsable de son bien-être. Même si des perturbations fortes et pénibles sont rares pendant l'utilisation de l'EFT, il convient d'avoir recours à un(e) professionnel(le) de la pratique dans certains cas.

    Il est fortement déconseillé d'arrêter tout traitement médical en cours sans l'avis de son médecin.

     

    RETOUR HAUT DE PAGE