• L'ÉPIGÉNÉTIQUE OU NOTRE POUVOIR SUR NOS GÈNES!

    L'ÉPIGÉNÉTIQUE OU NOTRE POUVOIR SUR NOS GÈNES!

    Si la notion de gène date du XIXe siècle lorsque Grégor Mendel détermina les lois de l’hérédité, sa compréhension est très récente.

    Dans les années 1960 les français François Jacob et Jacques Monod déterminent le gène comme étant une molécule d’ADN. La notion de code génétique est évoquée pour la première fois.

    Depuis lors,  de nombreuses études sont effectuées sur le génome, avec ces dernières années les différentes modifications sur les gènes donnant naissance aux OGM, (organismes génétiquement modifiés).

    On pense alors que le patrimoine génétique est figé, que l’ADN ne peut pas varier. Mais seulement 35 à 40% de l’activité de l’ADN est connu, le reste est déterminé comme étant ‘’ADN poubelle’’.

    L’épigénétique est un terme créé en 1942 par Conrad Waddington. Ce terme représente l’étude de l’influence de l’environnement sur l’expression des  gènes.

    Nous pouvons intervenir sur nos gènes

    Depuis moins de 10 ans, la science de l’épigénétique a démontré que  les 60% ‘’d’ADN poubelle’’ permettent la fabrication de petites molécules d’ARN circulant dans l’organisme. Ces molécules régulent le fonctionnement des gènes en fonction du comportement de chacun.

    Rappelons que notre comportement est en liaison directe avec notre système de croyances.

    Notre cadre de références, unique pour chaque individu est donc construit à travers nos croyances qui donnent naissance à nos pensées.

    Nos pensées sont donc directement rattachées à l’expression de nos gènes, de même que notre façon de nous nourrir.

    L’expression de nos gènes diffère également selon que l’on fasse de l’activité physique ou pas.

    De notre état émotionnel dépend surtout le fonctionnement des gènes.

    Nous avons donc des gènes qui s’expriment et d’autres non en fonction de notre comportement.

    La plus grande partie de notre patrimoine génétique est donc acquise, seulement une minorité est innée.

    Cette liaison directe sur son propre patrimoine génétique donne les possibilités à tout être vivant d’améliorer sa vie, notamment sa santé.

    Le patrimoine génétique est constitué du génome, c'est-à-dire le matériel génétique codé dans l ‘ADN, chromosomes, gènes.

    Le Docteur es science Joël de Rosnay aime rappeler que les abeilles naissent avec le même patrimoine génétique. Lorsqu’une partie des larves sont nourries avec de la gelée royale, celles-ci deviennent reines.

    Un gène transmis par le père ou la mère n’a pas  forcément la même expression; cela s’appelle l’empreinte parentale.

    Il en est de même avec les jumeaux. A la naissance les deux frères ou sœurs ont exactement le même génome. Selon  les modifications environnementales les gènes du premier ne s’expriment pas comme ceux du second. C’est  la raison pour laquelle chacun possède son propre comportement. Tout au long de sa vie chacun est en liaison avec  les effets de son environnement. Avec le temps la ressemblance varie et chacun développe ses propres maladies.

    Le Docteur Bruce Lipton, épigénéticien de renom, était chercheur en biologie cellulaire dans les années 70. Il travaillait sur la culture des cellules souches. Il s’aperçut que selon l’environnement ou se trouvaient ses boîtes contenant les cellules souches, certaines cellules donnaient  des muscles, d’autres des os, de la peau…

    Ce qui déterminait la naissance d’une cellule par rapport à une autre, est bien l’information qui provient de l’environnement dans lequel vit la cellule.

    Les gènes ne contrôlent donc pas les cellules à 100%. Contrairement à ce qui a été établi lors de la découverte des gènes, l’information ne provient pas uniquement de l’ADN.

    Cela démontre  que chaque individu n’est pas prisonnier des gènes transmis par son ascendance, et que chacun peut changer la façon dont s’exprime ses gènes.

    Les études en médecine épigénétique montrent qu’une personne naissant dans une famille de diabétique, ou présentant d’autres problèmes métaboliques, cholestérol, poids… peut  inverser la tendance pour elle et sa descendance en changeant son comportement alimentaire.

    Au moins 60 % d’informations dites héréditaires transmises par  nos parents peuvent être  déprogrammées et reprogrammées.

    « L'ADN ne fait que porter le code génétique. L'épigénétique donne les moyens à la cellule de l'interpréter le mieux possible. » Peter Artymiuk   (Professeur en biologie cellulaire)

    L'épigénétique, c'est d'abord cette idée que tout n'est pas inscrit dans la séquence d'ADN du génome. "C'est un concept qui dément en partie la "fatalité" des gènes", relève Michel Morange, professeur de biologie à l'ENS. Plus précisément, "l'épigénétique est l'étude des changements d'activité des gènes - donc des changements de caractères - qui sont transmis au fil des divisions cellulaires ou des générations sans faire appel à des mutations de l'ADN", explique Vincent Colot, spécialiste de l'épigénétique des végétaux à l'Institut de biologie de l'Ecole normale supérieure (ENS-CNRS-Inserm, Paris).  Article de Florence Rosier dans Le Monde.fr 13/04/2012

    Nous détenons un pouvoir infiniment puissant sur notre fonctionnement, sur notre destinée, car ce ne sont pas nos gènes qui contrôlent notre vie comme on le pensait.

    Arrêtons de nous sentir victime d’un ou plusieurs gènes. Réfléchissons d’abord sur le fait que nous pouvons influer sur eux dans au moins 60% des cas voir 85% selon le Docteur de Rosnay.

    Ce concept est en lien avec la physique quantique, considérant que l’Univers est un Champ Énergétique et non physique comme le considèrent encore certaines personnes.

    La science commence ainsi à intégrer la partie spirituelle des forces invisibles du Champ Énergétique dans la constitution de la matière.

    Le cerveau, grâce à sa plasticité, évolue en fonction des événements, de l’environnement dans lequel il baigne.

    Nous avons donc cette capacité de modeler notre cerveau, en le nourrissant de belles pensées par exemple. La difficulté réside dans le fait que nos pensées sont automatiques et permanentes, elles se succèdent les unes aux autres. Dès que nous souhaitons échapper à une mauvaise pensée, celle-ci s’imprime encore plus dans l’esprit, comme ce refrain entendu le matin et qui nous poursuit toute la journée!

    La psycho énergétique aide à créer les changements souhaités à tous les niveaux de notre être. L’EFT est à ce jour la Méthode inégalée pour s’offrir cette liberté!

    La  Psycho Energétique pour transformer son comportement

    Grâce à la psycho énergétique nous pouvons à ce jour nous débarrasser des émotions perturbantes que nous ont léguées nos aïeux et celles que nous avons imprimé tout au long de notre vie.

    L’EFT fait partie de ces différentes Méthodes de psycho énergétique. Elle est validée par différentes études.

    « Avec la psycho énergy, vous n'aurez pas à  repasser en revue toutes les expériences de votre vie, en quelques minutes, on peut reprogrammer une croyance dans son subconscient .» Bruce Lipton

    LEFT permet de modeler son cerveau en supprimant les inversions psychologiques. L’intégration  de pensées positives devient possible  en restant régulièrement relié à ces pensées tout en se libérant des émotions perturbantes pendant 21 jours au moins.

    Toutes nos actions sont ainsi mises en œuvre avec la certitude qu’elles nous mènent sur le bon chemin, c'est-à-dire celui que l’on a réellement choisi.

    Il devient nécessaire de vivre dans un climat serein et d’éviter de vivre dans un environnement déstabilisant. Dès qu’une perturbation survient, il convient de la ‘’défuser’’; l’EFT est un formidable outil pour  aider dans cette ‘’défusion’’ dans les moments difficiles que nous pouvons vivre parfois.

     

    « STRESS ET MALADIESLA ROUTINE ENERGETIQUE »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :