• ETUDE CLINIQUE : EFT ET DEPENDANCE

    journal de la recherche scientifique et rapports, ISSN: 2320-0227, Vol .: 2, Numéro .: 1 (Janvier-Juin)

    Article de recherche original

    L'effet de l'EFT (Emotional Freedom Techniques) sur les symptômes psychologiques dans le traitement de la toxicomanie: une étude pilote

      

    Dawson Church 1 * et Audrey Brooks 2

    1 Fondation pour la médecine épigénétique, 3340 Fulton Rd, # 442, Fulton, CA 95439.
    2 Département de psychologie, Université de l'Arizona, PO Box 210068, Tucson, AZ 85721.

     

    Informations sur l'article

    Editeur (s):

    (1) William Ebomoyi, Département d'études sur la santé, Collège des sciences de la santé, Université d'État de Chicago, États-Unis.

    Relecteurs:

    (1) Anonyme.

    (2) David Feinstein, Energy Medicine Institute, États-Unis.

    Historique complet de révision par les pairs: http://www.sciencedomain.org/review-history/1382

     

    ETUDE CLINIQUE : EFT ET DEPENDANCELes résumés

    Objectif: Des études ont révélé une cooccurrence fréquente de symptômes psychologiques tels que l’anxiété et la dépression avec dépendance. Cette étude pilote a examiné l'effet de l'EFT (Emotional Freedom Techniques), une forme largement répandue de psychologie de l'énergie, sur 39 adultes identifiés comme tels par leurs problèmes de dépendance et participant à un atelier du week-end sur la toxicomanie.

    Mesures: Les sujets ont rempli le questionnaire SA-45, un questionnaire bien validé mesurant la détresse psychologique. Il comporte deux échelles globales évaluant l'intensité et l'étendue des symptômes psychologiques et neuf sous-échelles de symptômes, notamment l'anxiété et la dépression. Le SA-45 a été administré avant et après l'atelier. Vingt-huit participants ont effectué un suivi de 90 jours.
    Résultats:Une diminution statistiquement significative a été observée aux deux échelles globales et à toutes les sous-échelles SA-45 sauf une après l'atelier, ce qui indique une réduction de la détresse psychologique (total des symptômes positifs -38%, p <, 000). Les améliorations sur l'intensité et l'étendue des symptômes psychologiques, ainsi que sur les sous-échelles d'anxiété et d'obsession-compulsive ont été maintenues au suivi à 90 jours p <0,001).
    Conclusion: Ces résultats sont cohérents avec ceux observés dans les études d'autres populations et suggèrent que l'EFT peut être un complément efficace au traitement de la toxicomanie en réduisant la gravité de la détresse psychologique générale. Les limites de cette étude sont notamment la taille réduite de l’échantillon, l’absence de groupe témoin ou de groupe de comparaison et l’attrition entre les données primaires et les données de suivi.

     

    Mots clés :

    Dépendance; EFT (Techniques de Libération Émotionnelle); une dépression; anxiété.

     

    Article complet - PDF    Page 315-323

    DOI: 10.9734 / JSRR / 2013/3500

    « ETUDE : L'EFT ET SPT CHEZ LES ANCIENS COMBATTANTSETUDE CLINIQUE : RÉDUCTION DE LA DOULEUR AVEC L'EFT »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :